OpenCobol et Cygwin

Gros gros flashback pour moi ces derniers jours : pour les besoins d’un client, j’ai été amené à refaire… du Cobol ! Eh oui, l’activité de consultant mène à tout, à condition d’en sortir 😉

Je ne sais pas si ça peut intéresser du monde ici, mais bon, bref, je mets en ligne les quelques notes que j’ai pu prendre pour installer à peu près correctement OpenCobol sur Cygwin, afin donc d’avoir la joie immense de faire du Cobol sous Windows 😉 (Vous imaginez a quel point ces deux mots, associés en plus, ont pu soulever un grand enthousiasme chez moi !!)

Il faut donc télécharger Cygwin et OpenCobol, puis lancer l’installation de Cygwin. L’installation est à peu près standard, hormis le fait qu’il faut s’assurer de la présence de certains packages optionnels :
– Dans le dossier Devel, il faut cocher « Core gcc », « gcc et g++ », ainsi que « make »
– dans le dossier Libs, il faut sélectionner libncurses-devel, libltld-devel, ainsi que libgmp-devel (ce dernier package n’est pas présent en standard sur le Cygwin local, il faut se connecter à un miroir en ligne)
– Dans le dossier Database, sélectionner DB Library 4.3 Runtime et devel package.
La suite est une install classique :
– ./configure pour vérifier toutes les données d’environnement
– make pour compiler le tout
– make check pour lancer une petite batterie de tests histoire de chauffer le CPU avec du bon algo cobolesque
– make install pour répartir les fichiers exécutables dans son environnement favori (Cygwin, pas Windows, hein ! 😉 )
Une compilation s’effectue avec la commande cobc (je vous ferai grâce du Hello World Cobolien) :
cobc -o essai essai.cob -x
(n’oubliez pas le « -x », non mentionné dans la doc, et pourtant indispensable !)
qui va vous permettre d’obtenir un exécutable nommé « essai » (original, n’est ce pas !).
A noter qu’OpenCobol n’est pas vraiment un compilateur à part entière, mais… un outil convertissant vos programmes Cobol en source C qui sera encore passé au crible du compilateur gcc.